Les mots du chef

Sur une butte herbeuse, à l’écart de l’agitation de la place Keym, se trouve une authentique église romane dont les fondations remontent à l’époque mérovingienne. C’est à Saint Clément, Watermael-Boitsfort, que l’ensemble vocal Kaïros a donné un concert le jeudi 6 décembre, au profit des oeuvres caritatives de l’association « Femmes d’Europe ». Le programme en deux parties a emmené le public en voyage à travers la Hongrie et l’Espagne.

Kaïros a d’abord proposé des oeuvres de Bardos, Kodaly et Ligeti, trois compositeurs dont les noms sont associés à la riche tradition musicale hongroise empreinte de poésie, d’ardeur toute juvénile et de mélancolie.

La deuxième partie consacrée à l’Espagne a révélé plusieurs facettes d’un paysage polyphonique peu connu en Belgique: des oeuvres sacrées de Javier Busto, compositeur basque autodidacte, des mélodies populaires, et pour terminer, des pièces inspirées par les textes de F.G.Lorca, grand poète décédé tragiquement durant la guerre civile.

On soulignera en particulier «  Campo », une composition de Chantal Levie, qui illustre à merveille l’univers si particulier du poète où sensualité, mystère et fascination de la mort sont étroitement mêlés: « Noche verde, lentas espirales moradas tiemblan en la bola de vidrio del aire y en las cuevas dormitan las serpientes del ritmo. »

Les dimensions et l’acoustique exceptionnelle de l’église ont mis admirablement en valeur ce programme à la fois original et de grande qualité artistique.

En guise d’introduction, le tout nouvel ensemble Vox-Pat sous la direction de Charlotte Messiaen a interprété quelques chants de Noël hongrois, et les deux choeurs se sont réunis en fin de programme pour un Noël Nouvelet plein d’entrain, clôturant ainsi une fort belle soirée.

Publicités