Les mots du chef

Sur une butte herbeuse, à l’écart de l’agitation de la place Keym, se trouve une authentique église romane dont les fondations remontent à l’époque mérovingienne. C’est à Saint Clément, Watermael-Boitsfort, que l’ensemble vocal Kaïros a donné un concert le jeudi 6 décembre, au profit des oeuvres caritatives de l’association « Femmes d’Europe ». Le programme en deux parties a emmené le public en voyage à travers la Hongrie et l’Espagne.

Kaïros a d’abord proposé des oeuvres de Bardos, Kodaly et Ligeti, trois compositeurs dont les noms sont associés à la riche tradition musicale hongroise empreinte de poésie, d’ardeur toute juvénile et de mélancolie.

La deuxième partie consacrée à l’Espagne a révélé plusieurs facettes d’un paysage polyphonique peu connu en Belgique: des oeuvres sacrées de Javier Busto, compositeur basque autodidacte, des mélodies populaires, et pour terminer, des pièces inspirées par les textes de F.G.Lorca, grand poète décédé tragiquement durant la guerre civile.

On soulignera en particulier «  Campo », une composition de Chantal Levie, qui illustre à merveille l’univers si particulier du poète où sensualité, mystère et fascination de la mort sont étroitement mêlés: « Noche verde, lentas espirales moradas tiemblan en la bola de vidrio del aire y en las cuevas dormitan las serpientes del ritmo. »

Les dimensions et l’acoustique exceptionnelle de l’église ont mis admirablement en valeur ce programme à la fois original et de grande qualité artistique.

En guise d’introduction, le tout nouvel ensemble Vox-Pat sous la direction de Charlotte Messiaen a interprété quelques chants de Noël hongrois, et les deux choeurs se sont réunis en fin de programme pour un Noël Nouvelet plein d’entrain, clôturant ainsi une fort belle soirée.

Publicités

Concert à l’église romane Saint Clément Watermael Boitsfort jeudi 6 décembre à 19H

Eglise ST CL2MENT-001eglise_saint-clc3a9ment_de_watermael-boitsfort_-_011.jpg

50 rue du Loutrier – 1170 WatermaelBoitsfort, près de la place Keym.

L’ensemble Kairos interprètera des morceaux repris à ses derniers concerts autour de Garcia Lorca, ainsi que des pièces populaires hongroises. Nous terminerons par quelques chants de Noëls.

Ce concert est organisé par le mouvement « Femmes d’Europe » et ses bénéfices serviront à soutenir leurs divers projets d’aide aux femmes du monde.

Femmes d’Europe cliquer

 

Les mots du chef

C’est à la Maison du Livre de Saint-Gilles que l’ensemble vocal Kaïros à clôturé sa saison musicale avec un programme consacré au poète et musicien espagnol Federico Garcia Lorca. Le lieu dédié aux rencontres littéraires convenait parfaitement à ce genre de manifestation, car il mettait en valeur autant les textes poétiques que la musique.

Les thèmes sombres qui hantent la poésie de Lorca, et notamment l’angoisse de la mort omniprésente, alternaient avec des mélodies traditionnelles, où le charme, l’humour et la fraîcheur de la verve populaire espagnole transparaissaient à chaque instant. Un  public nombreux et attentif a accueilli avec enthousiasme la belle prestation de l’ensemble.

Le jeune guitariste Pedro Da Silva Soares et la récitante Monique Manceaux se sont intégrés avec bonheur à l’ensemble, l’un en accompagnant le Romancero Gitano et les chansons populaires de Lorca à la guitare, l’autre en déclamant les vers du grand poète pour les rendre accessibles au public.

L’atmosphère intimiste d’un salon littéraire a été parfaitement rendue, pour le plus grand plaisir des auditeurs!

Les mots du chef 4 juin 2018

En venant de l’avenue Louise, pénétrer dans l’enceinte de l’abbaye de La Cambre est littéralement comme une plongée dans les siècles passés. Un sentier escarpé, serré entre un mur de pierre séculaire et les grands arbres qui laissent apparaître ça et là un pan de mur ou un bout de clocher, s’enroule autour de l’église abbatiale et débouche sur la cour d’honneur.

C’est dans ce lieu exceptionnel que l’ensemble vocal Kaïros a donné le dimanche 3 juin à 17h un programme intitulé « Les mystères de l’âme espagnole: Federico Garcia Lorca, poète et musicien » dans le cadre du festival « Les petites heures de La Cambre ».

Les deux premières pièces de musique sacrée (un Ave Maria suave et un De Profundis poignant de Javier Busto) permettaient de faire le lien entre ce haut lieu de spiritualité et la poésie de Lorca enracinée dans la terre et l’histoire tragique de l’Espagne à l’époque de la guerre civile.

Les poèmes admirablement mis en musique par le Finlandais E.Rautavaara, et l’Italo-Américain Castelnuovo-Tedesco ont été interprétés avec maîtrise et passion par l’ensemble vocal Kaïros, secondés pour l’occasion par la récitante Monique Manceaux et le guitariste Pedro Soares.

Ce concert illustrait parfaitement les liens étroits qui existent entre musique et spiritualité, entre l’expression des joies et des souffrances humaines et l’aspiration au divin présente dans le coeur de l’homme.

Marguerite Rey, organisatrice du concert, notait ceci en guise d’introduction:

« Quand l’Amour est parti … que reste t’il ? La peur au ventre, la solitude, la mort qui guette au coin des rues, le chagrin langoureux, la pluie de larmes  … Quand l’Amour est parti … tangue la procession seul recours aux coeurs meurtris …

Cette superbe évocation de l’âme espagnole transcende le temps et l’espace, ainsi que le de profundis d’ouverture porte l’universelle souffrance des victimes innocentes emportées par la déraison et les guerres fratricides. »

Concert à l’Abbaye de La Cambre le 3 juin 2018 à 17H.

Les mystères de l’âme espagnole

Federico Garcia Lorca, poète et musicien

photo garcia lorca 3

Le programme  proposé par l’ensemble vocal Kaïros s’articule autour du reccueil de F. Garcia Lorca, Romancero Gitano, écrit en 1928, dont plusieurs poèmes ont été mis en musique par les compositeurs italo-américain M.Castelnuovo-Tedesco et finlandais E.Rautavaara.

En contrepoint de cette œuvre magistrale, des mélodies populaires espagnoles, dont certaines recueillies et arrangées par Lorca lui-même, viennent compléter un panorama où la  guitare, véritable  partenaire privilégié des voix, tient une place incontournable.

Tant dans les chansons populaires, que dans le Romancero, on retrouve les mêmes références à l’âme espagnole, marquée par les influences combinées du folklore, de l’amour de la terre, de la culture gitane et des traditions religieuses mêlées à une fascination pour la mort.

Programme:

J.Busto : Ave Maria ; De profundis

E. Rautavaara: Fragmentos de agonía ; « Suite” de Lorca

Mario Castelnuovo-Tedesco: Romancero Gitano

F.G.Lorca (harmonisation) : Las Morillas de Jaen

Récitante: Monique Monceaux

Guitariste: Pedro Soares

abbaye-de-la-cambre

PARTICIPATION LIBRE

Dans le cadre des petites heures de l’Abbaye de La Cambre.  info:

 

Les mots du chef

C’est par une radieuse journée printanière que l’ensemble vocal Kaïros (dir.Bruno Crabbé) s’est retrouvé à Olloy-sur-Viroin ce dimanche 25 mars à 11h, pour y donner son nouveau programme « Le mystère de l’âme espagnole » consacré au poète et musicien Federico Garcia Lorca.

img_2440-e1522241251456.jpg
Le public local, composé essentiellement d’habitués de ces concerts-apéritif – une sympathique formule imaginée par le centre culturel Action-Sud de Nismes – a applaudi chaleureusement les artistes à l’issue du concert.
Le programme proposait en alternance des oeuvres contemporaines composées sur des poèmes de Lorca, et d’anciennes chansons espagnoles recueillies et harmonisées par Lorca lui-même.
L’ensemble vocal Kaïros était accompagné pour l’occasion par le jeune guitariste Pedro Soares et par la récitante Monique Manceaux, pour un exceptionnel moment de musique et de poésie au service de l’oeuvre du grand poète.

img_2442-e1522242145144.jpg
Une anecdote mérite d’être soulignée: en face du centre culturel de Nismes, se trouve une façade avec une plaque commémorative à la mémoire de Pierre Bosseau, humble porcher né à Nismes et devenu marquis de Chateaufort puis capitaine général de la Vieille Castille avant de décéder à Zamora en 1741. Un lien historique qui unit donc Nismes à l’Espagne…

Concert dans l’église d’Olloy sur Viroin, dimanche 25 mars 2018 à 11H

Mystère de l’âme espagnole

Federico Garcia Lorca, poète et musicien
photo garcia lorca 3

L’ensemble vocal Kaïros invite à un voyage au coeur de l’âme espagnole, en plongeant dans l’univers fascinant de Federico García Lorca, poète et dramaturge, mais également peintre, pianiste et compositeur.
Né le 5 juin 1898 à Fuente Vaqueros près de Grenade, le poète est assassiné le 19 août 1936 entre Viznar et Alfacar par des milices franquistes.
En 1919, García Lorca se rend à Madrid, où il restera les quinze années suivantes. Renonçant aux études universitaires, il se consacre entièrement à son art. Il organise des représentations théâtrales, des lectures publiques de ses poèmes, et recueille de vieux chants populaires. Une grande partie de son travail montre son intérêt pour les traditions populaires ainsi que pour le flamenco et la culture tzigane.
En 1922, García Lorca a organisé le premier « Cante Jondo », fête à laquelle participent les plus célèbres chanteurs et guitaristes espagnols.
Dans les années 20, de plus en plus impliqué dans l’avant-garde, García Lorca découvre le Surréalisme et devient membre du groupe d’artistes Generación del 27, qui comprend notamment Salvador Dalí et Luis Buñuel.

En 1928, son livre de poésie, Romancero Gitano, lui donne une renommée considérable.

Le programme  proposé par l’ensemble vocal Kaïros s’articule autour de ce recueil, dont plusieurs poèmes ont été mis en musique par les compositeurs italo-américain M.Castelnuovo-Tedesco et finlandais E.Rautavaara. En contrepoint de cette œuvre magistrale, des mélodies populaires espagnoles, dont certaines recueillies et arrangées par Lorca lui-même, viennent compléter un panorama où la  guitare, véritable  partenaire privilégié des voix, tient une place incontournable.

Tant dans les chansons populaires, que dans le Romancero, on retrouve les mêmes références à l’âme espagnole, marquée par les influences combinées du folklore, de l’amour de la terre, de la culture gitane et des traditions religieuses mêlées à une fascination pour la mort.

Récitante: Monique Monceaux

Guitariste: Pedro Soares

Ce concert est organisé par le Centre Culturel Action-Sud de Nismes.

info et réservation: billetterie@action-sud.be     060 31 01 60 ou 64

0_Olloy-sur-Viroin_050908_(10)

Les mots du chef

A l’occasion du 3ème week-end de l’Avent, Kaïros a interprété pour la dernière fois le programme «Polyphonies d’Europe centrale».

Le vendredi 15 décembre, l’Académie A. De Greef de Saint-Gilles nous invitait à la Maison du Livre située rue de Rome, dans un ancien magasin de textile réaménagé en bibliothèque, pour fêter l’inauguration d’un piano Gunther offert par une ancienne élève Madame Suzanne Petit. Le compositeur et directeur honoraire de l’Académie Jean-Marie Rens a donné une conférence sur les liens entre texte et musique, suivie du concert.

2017-12-15 Soirée Texte Musique JMR Kairos (6 sur 22)

Le public constitué d’amateurs avertis a été charmé par ce répertoire original, assez peu connu chez nous, mêlant la tradition folklorique et la science de l’écriture polyphonique de grands compositeurs tels que Bardos, Kodaly, Bartok, Ligeti et Dvorak. Un couple de Hongrois présent dans le public m’a félicité pour la qualité de la prononciation d’une langue qui nous est pourtant bien étrangère. En effet, les origines du hongrois restent à ce jour encore assez mystérieuses car liées à des invasions de peuples nomades d’origine turque et indo-européenne.

2017-12-15 Soirée Texte Musique JMR Kairos (22 sur 22)

Madame Petit, quant à elle, m’a dit avec un regard lumineux avoir été transportée au septième ciel!

Le lendemain, c’est à Lesterny, au coeur des Ardennes pluvieuses, que nous proposions le même programme dans l’église du village. Nous étions invités par l’asbl Takishwa qui soutient des projets de coopération en Bolivie. En arrivant au crépuscule dans ce village isolé, et en découvrant les petites échoppes faiblement éclairées du marché de Noël, on avait la sensation d’être au bout du monde!

L’acoustique merveilleuse de l’église, l’enthousiasme du public et la chaleur de l’accueil après le concert ont fait de cette escapade un moment inoubliable qui donne tout son sens à notre activité de musiciens.

Dans l’attente de vous retrouver je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.

Bruno Crabbé